Spectacle

Mademoiselle Agnès

Théâtre La Bordée

1h45(sans entracte)

Français


Fri 7 Juin
19h30
Sat 8 Juin
15h 19h30

Prix régulier / Inclus dans la tarification inclusive

Une production du Théâtre du Rideau Vert, créée par le Théâtre Point d'Orgue (Canada | Montréal)

CLASSIQUE REVISITÉ

Agnès est pu capable. Pu capable des couples. Pu capable des célibataires. Pu capable des fumeurs. Pu capable des anciens fumeurs. Pu capable des gens. Même pu capable de son fils. Tout le monde ment. Tout le monde est faux. Ses amis l’appellent la “terroriste de la vertu”. Elle rejette le monde et le monde la rejette. Sauf Sascha. Son bel amant qui ne fait jamais un pas de travers. Le Théâtre Point d’Orgue réalise avec brio l’adaptation théâtrale de la version moderne du Misanthrope de Molière par Rebekka Kricheldorf. Une comédie irrévérencieuse portée par une Sylvie Drapeau au sommet de son art.

Avertissement
Effets stroboscopiques

CE QUI NOUS A CHARMÉS

Pour rencontrer Mademoiselle Agnès, nul besoin de connaître Le Misanthrope, dont le spectacle est une habile et audacieuse adaptation. Acceptez plutôt d’être sidérés par la majestueuse performance de Sylvie Drapeau, qui explore ici – et avec une maîtrise surprenante – des territoires complètement inédits. Vous verrez que le génie de Molière y demeure toutefois intact et vous trépignerez d’amusement devant l’audace des discours et la juste représentation des défauts humains. Ceux de nos pires ennemis, bien sûr, mais aussi les nôtres…

Votre comité de programmation

INTERPRÈTES

Sylvie Drapeau

La grande actrice Sylvie Drapeau a joué dans plus de soixante-dix pièces en plus de trente ans de carrière, y interprétant majoritairement les premiers rôles. Mentionnons entre autres ses prestations dans La voix humaine, Le temps d’une vie, Elvire Jouvet 40, Traces d’étoiles, La Locandiera, Albertine en cinq temps de même qu’Edith Piaf et Lady Macbeth. Elle a travaillé sur toutes les scènes montréalaises avec notamment Brigitte Haentjens, Wajdi Mouawad, Marie-Thérèse Fortin, René Richard Cyr, Claude Poissant, Éric Jean, Martine Beaulne. Sa tétralogie littéraire Fleuve (Le fleuve, 2015 ; Le ciel, 2017 ; L’enfer, 2018 ; La terre, 2019) a fait d’elle une écrivaine à part entière. Ce récit autobiographique a fait l’objet d’un spectacle présenté au TNM dans une mise en scène d’Angela Konrad en 2019.

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Une pièce de Rebekka Kricheldorf
Traduction Rabih/Weigand
Adaptation et mise en scène Louis-Karl Tremblay
Assistance à la mise en scène Andrée-Anne Garneau

Avec
Éric Bernier
Stéphanie Cardi
Luc Chandonnet
Nathalie Claude
Sylvie Drapeau
Félix Lahaye
Tracy Marcelin
Ariane Trépanier

Décors Louis-Karl Tremblay | Costumes Karine Galarneau | Éclairages Robin Kittel Ouimet | Musique Antoine Bédard | Accessoires Catherine Sainte-Marie | Maquillages et coiffures Justine Denoncourt-Bélanger

Cette pièce a été créée par le Théâtre Point d’Orgue et présentée au Théâtre Prospero à l’automne 2022. Cette nouvelle production est produite par le Théâtre du Rideau Vert.

Ce que la presse en dit...

[…] la pièce est brillante dans sa manière d’épingler sans retenue les illusions du néolibéralisme, mais le bonheur réside aussi dans la mise en scène. Louis-Karl Tremblay, qui signe également la judicieuse adaptation québécoise du texte et la scénographie du spectacle, insuffle à ses interprètes une précision physique remarquable.

Christian Saint-Pierre

Le Devoir, 4 octobre 2022

Dès les premières secondes, la charismatique actrice [Sylvie Drapeau] installe son jeu et déverse son fiel dans un glacial monologue. Mémorable.

Jean Siag

La Presse, 28 septembre 2022

Nous sommes au théâtre, à n’en pas douter, et celui-ci n’a pas toujours pour but de nous rendre confortables. Mais, cette fois, on aurait tort de se priver de ce plaisir, quand même un peu coupable.

Raymond Bertin

Revue Jeu, 29 septembre 2022

Informations complémentaires

QUI EST REBEKKA KRICHELDORF?

Née en 1974 à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, Rebekka Kricheldorf est reconnue comme l’une des dramaturges les plus talentueuses de notre époque. Auteure d’une trentaine de pièces, elle explore la manière dont les classiques du répertoire occidental ou encore le matériau ancestral des contes et des mythes trouvent un écho dans notre monde moderne, tout en renouvelant le genre de la comédie allemande. Après Villa Dolorosa (adaptation des Trois soeurs de Tchekhov, présentée en 2013 à Espace GO) et La Ballade du tueur de conifères (adaptation du Dom Juan de Molière), Rebekka Kricheldorf poursuit sa démarche singulière en adaptant cette fois Le Misanthrope.

Informations complémentaires

QUI EST LOUIS-KARL TREMBLAY?

Depuis sa sortie de l’École Supérieure de Théâtre de l’UQÀM en 2008, Louis-Karl travaille comme comédien et metteur en scène. Au sein du Théâtre Point d’Orgue, il a mis en scène Les Troyennes (2009), Yvonne princesse de Bourgogne (2011), Les Atrides (2013) et Ombre Eurydice Parle (2019). En 2013, il est en nomination pour le prix Meilleure mise en scène — Montréal par l’Association québécoise des critiques de théâtre pour le spectacle Les Atrides. Il a collaboré avec plusieurs compagnies de théâtre, notamment pour créer Les Coleman-Millaire-Fortin- Campbell (2019) et Les Quatre filles au Théâtre Denise-Pelletier (2022).

Informations complémentaires

« Plus capable des artistes. Des parasites qui enchaînent les subventions, qui élèvent les petites aventures fades qu’ils vivent entre eux au statut de drames existentiels et scandales d’état, et qui pourrissent l’atmosphère. »

Adaptation contemporaine et féminine du Misanthrope de Molière, la comédie grinçante Mademoiselle Agnès met en scène une ancienne écrivaine au succès fulgurant devenue critique sans pitié. Agnès ne mâche pas ses mots et offre la vérité crue à ceux et celles qui croisent son chemin, artistes comme ami·es. Elle n’hésite pas à souligner les travers des gens qui gravitent autour d’elle dont Sascha, son splendide amoureux, acteur célébré suivi de près par ses groupies aux discours artistiques creux; Elias, l’utopiste-itinérant qui squatte son appartement; son fils Orlando, musicien très moyen et Fanny, amie de longue date qu’elle héberge depuis son divorce.

Agnès fait preuve d’un souci d’honnêteté ultime et c’est ce qu’elle attend de son entourage en retour. Selon ses proches, son rejet total des mondanités et des non-dits révèle plutôt une tendance sociopathe. N’avons-nous pas besoin d’un peu d’hypocrisie et de mensonges pour faire fonctionner rondement la société? Le jeu de l’absolue vérité mène-t-il irrémédiablement à une certaine marginalité, à une solitude forcée?

Avec cette réflexion satirique sur les masques sociaux et la solidité de nos idéaux, l’autrice allemande Rebekka Kricheldorf poursuit sa brillante démarche de réécriture des classiques après Villa Dolorosa inspirée des Trois sœurs de Tchekhov, et La Ballade du tueur de conifères d’après Dom Juan de Molière. Pour la création montréalaise de cette pièce écrite en 2017, le metteur en scène Louis-Karl Tremblay et le Théâtre Point d’Orgue proposent une adaptation québécoise inédite. Ainsi, ce portrait acerbe d’un milieu culturel mensonger, capitaliste et productiviste se retrouve truffé de nos références et résonne dans notre langue. Cet univers excessif est le terrain de jeu tout désigné pour explorer la nature humaine.

On a tout un festival pour vous

Acheter un billetVoir les abonnements

Abonnez-vous à l'infolettre

Prénom
Nom
Courriel