Spectacle déambulatoire extérieur // JEUDIS, VENDREDIS ET SAMEDIS DE 21H À 23H

Où tu vas quand tu dors en marchant…?

Crédit photo :Stéphane Bourgeois

Sur le site et en périphérie d’ExpoCité


Thu 23 Mai
21h
Fri 24 Mai
21h
Sat 25 Mai
21h
Thu 30 Mai
21h
Fri 31 Mai
21h
Sat 1er Juin
21h
Thu 6 Juin
21h
Fri 7 Juin
21h
Sat 8 Juin
21h

Prix régulier / Gratuit Une production du Carrefour international de théâtre, présentée par la Ville de Québec

Coordination artistique d’Alexandre Fecteau, assisté de Nancy Bernier - JEUDIS, VENDREDIS ET SAMEDIS DE 21H À 23H

Photo : Stéphane Bourgeois

YAHWATSIRA’

Création Aïcha Bastien N’Diaye & Lydia Wagerer

Yahwatsira’, mot Wendat qui signifie famille, portée d’un animal ou couvée d’un oiseau. Ce tableau se veut un lieu de rencontre et de partage, une célébration en mouvement et en musique de la famille dans laquelle on naît, mais aussi de celles que l’on rejoint, que l’on se choisit.
Sur un site aux allures industrielles, foisonne une installation rappelant à la fois le chantier de construction et le stationnement. Dans ce lieu inhospitalier, 12 personnages dansants et dynamiques prennent vie. Ici surgit une gestuelle qui rassemble et célèbre nos différences plutôt que de chercher à ce que tout se ressemble.

Parmi le groupe, des musiciens ensorcelants font résonner des percussions africaines, de la gigue irlandaise, des danses de Pow Wow, du voguing… de quoi rappeler que la danse fait partie de nous et qu’il est beaucoup plus agréable de danser en famille que seul.

Joignez-vous à la famille !

CRÉDITS COMPLETS
Conception et mise en scène : Aïcha Bastien N’Diaye et Lydia Wagerer
Chorégraphies : Aïcha Bastien N’Diaye et Lydia Wagerer avec la participation généreuse des interprètes
Conception du décor : José Luis Torres
Conception des costumes : Laurie Carrier
Direction musicale : Steve Hamel
Conception sonore et musique : Steve Hamel et Joseph Sarenhes
Conception des éclairages : Laurent Routhier et Billy Bergeron
Assistance aux costumes : Marie McNicoll
Aide à la réalisation du décor : Bruno Petit
Vidéaste : Magali Roche
Réalisation des mocassins : Bastien Industries
Maquillage : Béatrice Lecomte-Rousseau
Habilleuses : Laurie Carrier et Marie McNicoll
Régie : Jean Bélanger

Interprétation : Sarah Audet-Belzile, Victoria Côté Péléja, Catherine Dagenais-Savard, Jean-François Duke, Amélie Gagnon, Steve Hamel, Audrey Harrison-Boisvert, Céline Khandjian, Oumar N’Diaye, Joseph Sarenhes, Magnifique Shimwa, Mélanie Therrien.

Remerciements : Christine Bastien, Phil Birnbaum, Théâtre du Trident, Deligaro Services Immobiliers, Long & Mcquade

Photo : Stéphane Bourgeois

VÉSUVE

Création Étienne La Frenière

Quelques années avant l’éruption fatale du Vésuve en l’an 79 de notre ère, les habitant.es de Pompéi ont connu leur lot de désastres naturels qu’on peut aujourd’hui associer à des signes avant-coureurs : tremblements de terre successifs détruisant les habitations, émanations toxiques du volcan qui déciment le bétail… Puis, du jour au lendemain, le Vésuve entre en éruption et réduit la cité entière en cendres.

À une époque où la crise climatique entraîne de plus en plus de catastrophes naturelles, Vésuve prend comme point de départ cette tragédie millénaire pour observer le manque d’écoute du genre humain face à la nature. Si les habitant.es de Pompéi n’avaient pas les outils pour prévoir cette tragédie, leur inaction face à ces événements annonciateurs offre un écho contemporain alarmant : la nature parle, tendons l’oreille!

Réunissant une vingtaine d’interprètes autour d’une installation d’envergure, Vésuve raconte avec onirisme la relation d’un groupe d’humain.es-fossiles avec un volcan. Le créateur Étienne La Frenière orchestre théâtre physique, musique épique et scénographie inventive signée Vano Hotton. Un récit visuel étonnant où la menace de l’explosion offre une dose d’humilité à l’humanité.

Peut-être ne sommes-nous que poussières au pied d’une montagne de poussière.

CRÉDITS COMPLETS
Conception et mise en scène : Étienne La Frenière
Dramaturgie et assistance à la mise en scène : Véronic Marticotte
Conception du décor : Vano Hotton
Conception des costumes : Delphine Gagné
Conception sonore : Nicolas Dignard
Conception des éclairages : Laurent Routhier et Billy Bergeron
Chorégraphies : Marie-Chantale Béland
Conception maquillage : Béatrice Lecomte-Rousseau
Assistance au décor : Simon Rollin & Marie-Pascale Chevarie
Assistance aux costumes et maquillages : Charlyne Roux
Assistance aux costumes et habilleuse : Vicky Fortin Boudreault
Assistance aux costumes : Marie-Ève Cormier
Consultation en théâtre d’ombres : Alain Lavallée
Couture : Janie Gagnon
Régie : Noémie Percy

Interprétation : Jean-Marie Alexandre, Lé Aubin, David Boily, Valérie Boutin, Mathilde Eustache, Laurent Fecteau-Nadeau, Annie Gagnon, Nadia Girard Eddahia, Marie-Noëlle Goy, Alexandra Jacques, Myriam Lenfesty, Laurent Marion, Antoine Paré-Poirier, Philippe Rivard, Sarah-Jane Savard, Élie St-Cyr, Mario Veillette, Ariane Voineau.

Remerciements : Toute l’équipe du Carrefour et ses bénévoles, La Charpente des fauves, La Grosse Affaire, Éva Patenaude, Juliette Bernatchez, les donateurs et donatrices de bâches, Deligaro Services Immobiliers
Précieux conseils sonores : Marc-André Lebon

Plus sur les concepteur.rice.s

Aïcha Bastien N'Diaye

De la nation Wendat, Aïcha Bastien-N’Diaye est initiée au mouvement par la danse traditionnelle de la Guinée tout en grandissant à Wendake. Ayant complété une formation professionnelle à l’École de danse de Québec, Aïcha considère que la transmission par le mouvement dans toute sa polyvalence fait de la danse un médium actuel de changements et d’innovation.

Artiste multidisciplinaire, ayant exposé une de ses œuvres, Dance Your Anxiety Away, dans une installation de Slow Factory au MoMA PS1 à New York, elle a aussi joué au théâtre pour la pièce Marguerite, Le Feu d’Émilie Monnet. Plus récemment, elle co-anime la saison 2 de Décoloniser l’histoire, une web-série produite par Picbois Productions et diffusée en ligne par Télé-Québec.

Dernièrement, en plus d’être nommée dans deux catégories au Gala Dynastie ainsi qu’à la soirée MAMMOUTH, Aïcha figurait sur la liste Visionary Voices de TikTok Canada, célébrant des créateurs et des petites entreprises ayant un impact positif sur et en dehors de TikTok. Sa plus récente réalisation a été de remporter la compétition Iron Dance au Pow Wow de Wemotaci à l’été 2023, où elle a battu le record en dansant (Fancy Shawl) pendant 47 minutes consécutive, soit 17 chansons.

Elle répète souvent que « la biographie d’un artiste ça sonne bien, mais c’est son art qui parle vraiment ».

Crédit photo : © Anne-Marie Desmarais

Étienne La Frenière

Issu du profil jeu de la promotion 2018 du Conservatoire d’art dramatique de Québec, Étienne La Frenière est créateur, metteur en scène et comédien. Misant sur le pouvoir évocateur des arts vivants, il met de l’avant une écriture de plateau inventive et engagée, où une scénographie brute se dynamise au contact de personnages typés plus grands que nature. Le résultat : des univers surprenants qui frappent l’imaginaire. Parmi ses accomplissements, notons Parc Optimiste (Premier Acte – 2022) et le Cycle Jouvence (Charpente des fauves – 2023), fresque d’envergure déclinée en 12 épisodes présentés chaque mois de 2023.

En tant qu’interprète, on a pu le voir sur les scènes de la capitale dans La fille qui s’promène avec une hache (KTP / Premier Acte – 2018), Parc Optimiste (La Palestre / Premier Acte – 2022), T’as-tu vu M. Bob ? (Gros Mécano – 2023) ainsi que Basse-Ville (Hareng rouge / La Bordée – 2023)

En septembre 2023, Étienne La Frenière et sa complice Juliette Bernatchez bénéficient d’une résidence de création à la Maison poème de Bruxelles pour travailler sur Quand verrons-nous, projet scénique autour de la vie et l’œuvre de la femme de lettres Robertine Barry.

Crédit photo : © Justine Latour

Lydia Wagerer

Depuis plus de 30 ans, Lydia Wagerer oeuvre en tant que danseuse-interprète, chorégraphe et professeur. Depuis son arrivée à Québec et ses années avec la compagnie Danse Partout, sa carrière l’a amené à danser avec des compagnies à Québec et ailleurs au Canada, et à collaborer avec des artistes de disciplines variées en théâtre, musique, arts visuels, cirque, télévision et film. Ses chorégraphies ont été présentées par La Rotonde et ailleurs au Canada et en Europe. Fondatrice de la série CorresponDanse qui existait de 1999 à 2009 dans le but d’encourager l’exploration artistique et l’échange entre les artistes de la danse, elle est aussi enseignante et chargée du projet de fin d’études des finissants de la formation supérieure de L’École de danse de Québec.

Crédit photo : © Llamaryon/Marion Desjardins

Photo : Stéphane Bourgeois

LE GRAND MARCHÉ DE L’INFLUENCE

Création Nicolas Drolet & Erika Soucy

Parcourez les étals du Grand Marché de l’influence pour trouver votre X, de l’inspiration, de l’entertainment et/ou LE best deal d’amour propre ! De fausses stars d’Instagram, Tik Tok, Twitch, YouTube et compagnie se mettent en scène dans une chambre d’écho, en évitant de vous regarder dans les yeux.

Au fil de l’expérience, vous vous demanderez peut-être : « Est-ce un zoo ? Est-ce une foire ? Est-ce le red light d’Amsterdam ? » Nous vous répondrons alors : « Non, bro. C’est juste internet et il n’y a aucun moyen d’y échapper. »

Passant de créateurs de contenu à artistes de Broadway, ces influenceurs vous en mettront plein la vue grâce à une comédie musicale de la dépravation. Par la célébration du vide et des débordements, Le Grand Marché de l’influence questionne notre consommation passive et compulsive des médias sociaux et met en lumière notre étrange tendance à nourrir la bête que l’on méprise.

«Nous sommes tous des ostrogoths en vacances. »

CRÉDITS COMPLETS
Idée originale : Nicolas Drolet
Conception : Nicolas Drolet et Erika Soucy
Mise en scène : Nicolas Drolet
Texte : Erika Soucy
Musique : Sarah-Anne Arsenault
Chorégraphie : Alice Vermandele
Conception du décor : Vanessa Cadrin
Conception des costumes et des maquillages : Géraldine Rondeau
Conception des éclairages : Laurent Routhier & Billy Bergeron
Assistance au décor et aux accessoires : Geneviève Bournival
Aide à la réalisation du décor : Bruno Petit
Sonorisation : Patrick Paquet
Maquillage : Géraldine Rondeau
Perruquière
: Myriam Richer
Habilleuse : Géraldine Rondeau
Régie : Marie-Hélène Cliche et Daniel Aubé

Interprétation : Bertrand Alain, Miryam Amrouche, Cloé Arias, Anne-Virginie Bérubé, Charlie Cameron-Verge, Jean-Michel Girouard, Pierre-Olivier Grondin, Eudes La Roche-Francoeur, Valérie Laroche, Mary-Lee Picknell, Steven Lee Potvin, Alice Vermandele.

Remerciements : Keven Dubois, Dillon Hatcher, Laurianne Lapierre, Sonia Montminy, Pierre-Yves Laflamme, le Théâtre du Trident, Deligaro Services Immobiliers, Juno & Frère

Inspiration : Bob Fosse, Lin-Manuel Miranda et Walt Disney

Photo : Stéphane Bourgeois

LA NUIT NOUS APPARTIENT

Création Jocelyn Pelletier & Pascal Asselin (Millimetrik)

À travers une véritable plongée immersive dans la culture rave underground des années 90, le public est invité à lâcher son fou et à accéder à une forme de transe collective et inclusive où le plaisir de la danse et du être ensemble est galvanisant et libérateur. Ces raves-party étaient des endroits où des gens de différentes cultures et styles se rassemblaient et partageaient à travers la musique et le mouvement, une expérience pacifique, profonde, physique et grandement positive.

Dans cette capsule temporelle de l’âge d’or de la musique électronique, l’assistance sera également en contact direct avec un élément clé et très influent de cette contre-culture : l’art du graffiti. On vous invite à venir vivre un univers sans cellulaire, sans jugement, sans caste et sans limite, comme on n’en voit plus. Les concepteurs Jocelyn Pelletier et Pascal Asselin vous invitent à cette euphorisante célébration !

Venez, on va faire un tour dans les années 90.

CRÉDITS COMPLETS
Conception : Jocelyn Pelletier et Pascal Asselin
Chorégraphie : Nicholas Bellefleur
Conception du décor : Patrick Forchild
Conception des costumes et des accessoires :  Laurie Foster
Composition musicale : Millimetrik
Conception des éclairages : Laurent Routhier & Billy Bergeron
Aide à la conception des costumes et des accessoires : Claudie Mailhot-Trottier
Maquillage : Béatrice Lecomte-Rousseau
Habilleuse : Laurie Foster
Régie : Emilie Potvin

Interprétation : Nicholas Bellefleur, Claude Breton-Potvin, Lauriane Charbonneau, Julia-Maude Cloutier, Gabriel Cloutier Tremblay, Alexandre Cyr, Gabriel Fournier, Séverine Larivière, Joel Marin, Millimetrik, Laurence Moisan-Bédard, Nelly Paquentin, Odile-Amélie Peters, Romane Picard, Sarah Pisica, Marie Tan, Sophie Tremblay, Gestuel – La troupe de danse de l’Université Laval.

Remerciements : Théâtre du Trident, Deligaro Services Immobiliers, Juno & Frère, Graffiti Boulevard – MTN Canada, Vanessa Cadrin, Étienne Manseau et les bénévoles qui se prêtent au jeu.

Plus sur les concepteur.rice.s

Pascal Asselin (Millimetrik)

Pascal Asselin a plus d’une décennie à explorer les méandres et les confins de la musique électronique à travers un catalogue de parutions impressionnant. Lorsque l’on revisite le parcours du vétéran de la scène électronique québécoise, on constate qu’il cherche constamment à se réinventer à travers des concepts nourris par le voyage, la photographie et le cinéma. Les sonorités qui traversent ses vingt ans de carrière évoquent un large paysage musical qui va de l’ambiant, du trip-hop et maintenant dans la musique house, disco, soul et dance. Il a aussi récemment signé des conceptions sonores pour le monde du cirque, de la danse et des thèmes radio. Le natif de Québec est 2 fois récipiendaire du Félix pour meilleur album électronique à l’ADISQ en 2019 et en 2022. Il s’est entre autres produit sur les scènes du festival Osheaga, du FEQ, du FME, à Mutek et au Brussels Electronic Music Festival. En 2014, il a aussi remporté le prix GAMIQ du meilleur album en musiques électroniques pour son Lonely Lights.

Crédit photo : © Noémie Rocque

Nicolas Drolet

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec en interprétation en 2012, Nicolas est un artiste éclectique qui cumule les projets depuis sa sortie de l’école. En tant que comédien, on a pu le voir dans plusieurs productions théâtrales (Julie-Tragédie Canine, Grosse-Île 1847, Cabaret, Les idées Lumière). Nicolas est également reconnu pour ses talents de chanteur, comme en fait foi sa participation aux revues musicales Blue Suede Show, Radio-Cassette et Nos Icônes des Productions Grand V.  Prochainement, on pourra le voir dans la comédie musicale à grand déploiement Le Matou, qui sillonnera le Québec à partir de l’été 2024.

En tant que metteur en scène, Nicolas a mis en scène trois productions avec la Troupe de Théâtre Les Treize de l’Université Laval. Il a remporté les prix du public deux fois avec Le Pillowman (2015) et Boeing Boeing (2014), pièce avec laquelle il remporta d’ailleurs le prix de la meilleure mise en scène. Pour chacune de ses mises en scène à l’Université Laval, il a toujours été en nomination pour la meilleure conception sonore. Nicolas a également mis en scène plus d’une dizaine de productions scolaires dans différents établissements d’enseignement. Dans les dernières productions professionnelles qu’il a mis en scène, on peut noter la comédie musicale L’incroyable aventure de Carrie Matilda Doré (2023) présentée à La Chapelle-Spectacles ou bien la comédie Curling (2023), au Nouveau Théâtre de l’Île d’Orléans.

Crédit photo : © Annie Simard

Jocelyn Pelletier

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2005, Jocelyn Pelletier a participé à plusieurs productions du Théâtre Péril. Acteur, auteur, metteur en scène, il a co-fondé la compagnie tectoniK_ au sein de laquelle il a assuré la mise en scène de Electronic City de Falk Richter et Disparaître ici qu’il a écrit et mis en scène avec Edith Patenaude, le tout, après avoir complété une formation en mise en scène à L’École nationale de théâtre du Canada. Son spectacle De l’instant et de l’éternité d’après Phèdre de Sénèque est présenté au Théâtre du Trillium en février 2018 et à l’Usine C en mars 2018. Il a conçu MAC(DEATH), une libre adaptation de l’oeuvre de Shakespeare, qui a bénéficié de deux laboratoires publics; au OFFTA en 2018 et au Mois Multi 20 en février 2019. Il a récemment signé la mise en scène de DÉVORÉ(S) de Jean-Denis Beaudoin au Théâtre Périscope en octobre 2019, ainsi que Les mains d’Edwidge au moment de la naissance de Wajdi Mouawad au théâtre La Bordée en janvier 2020. Une nouvelle version de MACDEATH a été présentée à La Chapelle Scènes Contemporaines en mars 2020.

Il cherche comment les différentes technologies, les expériences sensorielles et approches scéniques contemporaines (vidéo, performance, art plastique, art sonore, etc.) peuvent intensifier l’expérience théâtrale. Il tente inlassablement de dynamiter la pratique traditionnelle tant au niveau du fond que de la forme quitte à la radicaliser. Du classique – oui d’accord – mais qui saura résonner ici et maintenant, si fort peut-être que même certain voudront se boucher les oreilles et se fermer les yeux.

Crédit photo : © Maxim Paré Fortin

Erika Soucy

Erika Soucy est née à Portneuf-sur-mer, sur la Côte-Nord. Autrice mais aussi comédienne, elle est de la promotion 2010 du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Elle a publié 3 recueils de poésie et a adapté son premier roman, Les murailles, pour le théâtre. La pièce fut à l’affiche au Périscope (Québec), à La Licorne (Montréal) et dans une dizaine de salles en tournée. Gagnant sa vie principalement comme autrice télé, Erika Soucy a coscénarisé les séries LÉO et Pour toujours, plus un jour. Sa première série solo, Les Perles, est disponible sur le Club Illico. Elle achève présentement l’écriture d’un roman graphique, en plus de se commettre régulièrement comme chroniqueuse, sur les ondes d’ICI Première.

Crédit photo : © Hugo B. Lefort

UN APERÇU DES DERNIÈRES ÉDITIONS · 2009 à 2018

Vidéo

Remerciements

On a tout un festival pour vous

Prix régulier / Gratuit

Abonnez-vous à l'infolettre

Prénom
Nom
Courriel