«Ligne de nuit» au Théâtre Périscope: une vraie fenêtre sur la ville

Partagez cette page

Par Alexandre Caputo, Le Journal de Québec
6 juin 2024

CRITIQUE / Le principe de Ligne de nuit est simple, mais brillant; assis en solitaire devant un téléphone à roulette éclairé par une petite lampe de travail, on écoute des messages anonymes laissés dans la nuit par des citoyens sur la boîte vocale prévue à cet effet.

À lire aussi

Les Forteresses : Récits de roc et de ciel

Par Josianne Desloges, Revue JEU 10 juin 2024 CRITIQUE / Couverte de tapis persans, la scène du théâtre Diamant est transformée en salon de thé, où une partie du public peut aller s’installer. Les sourires sont larges [...]

Lire la suite

Mademoiselle Agnès : une bombe à retardement

Par Hélène Laliberté, Monsaintroch 8 juin 2024 CRITIQUE / Tremblay a plongé la protagoniste, Agnès (Sylvie Drapeau), dans un univers rose et propre. Et pourtant, les propos d’Agnès sont à l’opposé de cet environnement [...]

Lire la suite

Abonnez-vous à l'infolettre

Prénom
Nom
Courriel